haies

Taille Arbres, Haies, Arbustes

Jonathan Patricot Taille arbres haies arbustes. Plus de corvée de taille. Nous nous occupons de tout, de la taille, de l’enlèvement et du nettoyage de votre jardin. Nous pouvons aussi broyer vos déchets verts.

La taille de vos végétaux est importante pour leur développement et leur santé, voici des conseils sur la fréquence et le type de taille recommandées en fonction du type d’arbres, haies, arbustes que vous possédez.

Ce service rentre dans le cadre des Services à la personne pour les particuliers: Voir notre page dédiée :image jonathan patricot bois de chauffage espaces verts service-a-la-personne

Calendrier de taille d’arbustes d’ornement

Taille de haies:

Taille de formation:

Elle stimule la ramification des branches dès la base de l’arbuste et donne un port équilibrée et régulier à l’ensemble.
Elle s’effectue un an après la plantation, à la fin de l’hiver, une fois tout risque de gelée écarté.

Taille d’entretien:

Elle s’effectue toujours à la fin de l’hiver, quand les fortes gelées ne sont plus à craindre. Renouvelez l’opération tous les ans jusqu’à ce que la haie ait atteint la hauteur désirée.

Taille d’arbustes:

Les arbustes à floraison estivale sont taillés au sortir de l’hiver. Cette opération favorise la pousse de jeune bois, précisément celui qui portera les fleurs dans l’été.
A l’inverse, les arbustes à floraison printanière (forsythia, lilas…) sont taillés APRES leur floraison (en fin de printemps). Comme ils fleurissent sur le bois de l’an passé, en les taillant en mars vous hypothéqueriez quasiment toutes vos chances de les voir porter une fleur !

Taille des arbres:

1/Les arbres fruitiers ne produisent que pendant une cinquantaine d’années. Encore faut-il les aider à concentrer leurs production sur la qualité plutôt que la quantité. C’est là qu’intervient la taille.
Elle permet de stimuler le développement des branches latérales, proches des branches maîtresses au détriment des branches maîtresses.
On distingue :

     La taille de mise en forme :

On taille un jeune arbre fruitier pour lui donner une forme (se référer aux ouvrages spécialisés). Équilibrez la charpente en supprimant les branches qui se croisent. Plus âgé, l’arbre fruitier doit encore être taillé. Il s’agit de :

     La taille de nettoyage :

Supprimez les branches mortes, celles qui s’entrecroisent (en conservant la plus vigoureuse) et les bois abîmés. Profitez-en pour enlever également tous les fruits pourris qui auraient pu rester sur la ramure.

     L’éclaircissage :

Le but de cette étape est d’apporter de la lumière au centre de l’arbre, pour garantir une mise à fruit homogène. Pour cela, supprimez les branches pointant vers l’intérieur.

     Le rabattage :

Réduisez la longueur des branches principales en supprimant leur extrémité (c’est ce que l’on appelle « rabattre »). Ceci a pour but de répartir la sève dans les branches latérales, dont le développement sera ainsi stimulé. Cette remarque est valable pour tous les arbres, pas seulement les fruitiers. Mais il faut également rabattre les branches latérales, de façon à ce que la mise à fruit s’opère assez près de la branche principale et non au bout de longues branches ne portant que des feuilles !
Quand tailler dans l’année : les arbres à pépins (pommier, poiriers) se taillent en hiver. Les arbres à noyaux (pruniers, cerisiers) sont taillés et élagués en août ou septembre, mais pas plus tard : la cicatrisation se ferait mal.
2/Les autres arbres:

La taille évite qu’ils ne se développent trop et permet d’éliminer des branches qui menacent de tomber. Deux écoles s’opposent, les uns prônant la taille douce, du strict minimum nécessaire, d’autres, issus de pratique et tradition agricole (l’arbre doit produire pour cela on le contraint), admettent des tailles plus sévères. Le mieux, pour un particulier, est d’éviter de planter des arbres encombrants, comme les saules, les platanes ou les tilleuls. Il est toutefois possible de les tailler (tilleul taillé à droite), car ils repoussent facilement, mais la coupe sera plus ou moins traumatisante (d’où les rejets).
On profite de la période de dormance de l’arbre : en hiver.
Les conifères, hormis les arbustes de haie (qui peuvent devenir grands), n’ont pas à être taillés, sauf nécessité locale (branches menaçantes, rencontre avec des fils électriques). Leur taille est plus délicate : il n’est pas question de les étêter comme les tilleuls, par exemple, au risque de leur donner une allure étrange. S’ils perdaient leur cime, il faudrait réorienter une branche proche du sommet vers le haut pour qu’elle reprenne la place de la cime (plus facile à dire qu’à faire).

Taille d’Arbustes:

La taille des arbustes a un rôle important dans le développement, la floraison ou tout simplement l’équilibre de votre sujet.
Véritable cure de jouvence pour les végétaux, la taille est toujours bénéfique et leur permet de repousser de manière magnifique.

On distingue 2 catégories d’arbustes : les persistants et les caducs
Quand effectuer la taille des arbustes ?
En fonction du type d’arbuste, elle peut s’effectuer 3 fois dans l’année :
Fin de l’hiver-Début de l’été- Automne

Les arbustes à floraison printanière ne se taillent pas à la fin de l’hiver mais à la fin de la floraison et donc souvent au début de l’été.

Taille des arbustes à feuillage caduc (qui perdent leurs feuilles):

Arbustes à floraison printanière:
On taille à la fin de la floraison, au moment où les fleurs se fanent.
Arbustes à floraison estivale :
On commence par un taille légère à la fin de l’hiver
Supprimez également les branches mortes ou qui ont gelé durant l’hiver
Après la floraison, rééquilibrez la forme générale de l’arbuste et aérez son centre pour lui donner le maximum de lumière.

Pour l’ensemble des arbustes sauf ceux qui fleurissent l’hiver
A l’automne, effectuez une taille très légère, plutôt esthétique.

Taille des arbustes à feuillage persistant(qui ne perdent pas leurs feuilles) :

A la fin de l’hiver, au mois de mars, on commence par lui donner sa forme.
Cette étape sera d’autant plus importante s’il s’agit d’une haie.Cette première taille est celle qui peut être la plus sévère.
Au début de l’été, il conviendra de rafraîchir votre sujet en rééquilibrant sa forme et en supprimant notamment les branches dont la longueur serait disproportionnée ou disgracieuse.
A l’automne, on rééquilibre la silhouette de manière légère en évitant de tailler les plus grosses branches.
Une taille trop sévère à l’automne pourrait fragiliser l’arbuste avant les gelées.

calendrier des tailles d'arbustes d'ornement

Taille arbres haies arbustes par Jonathan Patricot